Conférences Centre de Recherche Cerveau & Cognition - UMR5549

Partenaires

CNRS
Université Paul Sabatier



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS



Actualités Toutes les actualités

18 mars 2019

Des vagues dans le cerveau

L’activité du cerveau est structurée en rythmes cérébraux se distinguant les uns des autres par leur fréquence, différentes fréquences reflétant différents états mentaux. Mais ces ondes cérébrales, en particulier les ondes alpha à 10Hz auraient également des rôles fonctionnels qu’il reste à éclaircir.

En enregistrant l’activité cérébrale à la surface du scalp et en utilisant des techniques électro-encéphalographiques et mathématiques de corrélation inverse, Rufin VanRullen et Diego Lozano-Soldevilla ont montré que les ondes alpha étaient de véritables « échos perceptuels » se propageant sur plusieurs cycles et selon une organisation très précise. Cette organisation permet de postuler que les échos perceptuels se comportent comme des « écrans radar » qui scanneraient le champ visuel de façon rythmique toutes les 100ms permettant ainsi de localiser un objet dans l’espace et dans le temps ; chaque position dans l’espace environnant est scannée à des moments différents et dans un ordre bien défini. Ces résultats publiés dans Cell Reports permettent de proposer pour la première fois un rôle fonctionnel à ces vagues cérébrales à 10 Hz qui seraient le reflet direct du traitement cortical des informations sensorielles. Lien vers l’article

12 mars 2019

LA SEMAINE DU CERVEAU 2019_Les conférences

17 mars 2019 16h : CONFERENCE : L’EXPERTISE SPORTIVE, PAS QUE DU MUSCLE !

Un expert sportif, s’il se développe au niveau physiologique et musculaire, montre d’importants changements au niveau cérébral et cognitif. Nous ferons le tour de ces changements, en montrant comment les neurosciences étudient et expliquent les effets de l’expertise sportive.

Salle du Sénéchal, Rue de Rémusat, Toulouse, France

Robin Baurès, Maître de conférences STAPS, F2SMH, CerCo, CNRS

Grand public, entrée libre, dans la limite des places disponibles

17 mars 16h : CONFERENCE : LES ILLUSIONS VISUELLES, UNE ILLUSION DU CERVEAU ?

Les illusions visuelles ne nous montrent pas seulement à quel point notre cerveau peut nous jouer des tours, elles nous permettent aussi de comprendre comment fonctionne notre perception visuelle, comment celle-ci peut nous induire en erreur et surtout quels sont les mécanismes qui se cachent derrière ces illusions. Nous verrons ainsi que ces illusions peuvent être causées par les propriétés de notre environnement physique, être liées au fonctionnement de nos voies visuelles ou encore découler d’interprétations inconscientes. Présentes chez d’autres espèces animales, absentes chez d’autres, les illusions visuelles soulèvent également des questions sur leur évolution à travers le royaume animal !

Quai des Savoirs, Allée Jules Guesde, Toulouse, France

Yseult Héjja-Brichard, Doctorante UT3 au CerCo

Grand public, entrée libre, dans la limite des places disponibles (réservation conseillée sur quaidessavoirs.festik.net)

15 mars 2019 18h30 : CONFERENCE : INNÉ OU ACQUIS : SUFFIT-IL D’OUVRIR LES YEUX POUR VOIR ?

Si certaines fonctions visuelles sont déjà présentes à la naissance, l’expérience visuelle est néanmoins indispensable à leur maturation. Dans cette présentation, je me baserai sur des données mesurées chez différentes espèces animales, et en particulier chez l’homme, pour décrire nos connaissances actuelles sur la part de l’inné et de l’acquis dans le développement de notre système visuel.

Conseil départemental 1 Boulevard de la Marquette, Toulouse, France

Benoît Cottereau, Chargé de recherche, UT3, CerCo, CNRS

Grand public, gratuit dans la limite des places disponibles

14 mars 20 :30  : CINE-DEBAT : MARJORIE PRIME

Marjorie, 86 ans, vivant ses derniers jour malade, achète les services d’une société permettant de recréer, via des hologrammes, les souvenirs passés. Elle dialogue avec un programme holographique capable de simuler la présence d’être chers décédés, principalement son mari Walter. Marjorie Prime éclaire un coin souvent occulté du monde de l’intelligence artificielle et de ses interactions avec la mortalité. Le film poétique de Michael Almaryeda explore la mémoire et l’identité, l’amour et la perte et nous amène résolument vers l’avenir, nous obligeant à faire face à la question suivante : Si nous avions l’occasion, comment choisirions-nous de reconstruire le passé et que déciderions-nous d’oublier ? Marjorie Prime est film qui explore la mémoire et l’identité, l’amour et la perte.

Marjorie Prime est un film de Michael Almereyda sorti en 2017. Il remporte le prix Alfred P. Sloan au festival du film de Sundance

American Cosmograph, rue Montardy, Toulouse

Fanny Verkampt, maîtresse de conférence OT2J en psychologie sociale au CLLE Emmanuel Barbeau, directeur de recherche CNRS au CerCo

Grand public, tarif du cinéma

13 mars 2019 19h00 : LUMIÈRE SUR L’ART PARIÉTAL PALÉOLITHIQUE : QU’EN DISENT LES NEUROSCIENCES ?

A qui était destiné l’art des grottes ? À un public d’initiés ou plutôt de novices ? Telles sont les questions auxquelles nous tentons de répondre au travers d’une collaboration entre neurosciences et archéologie préhistorique, pour éclairer la perception des Hommes du Paléolithique.

Quai des Savoirs, Allée Jules Guesde, Toulouse

Alexandra Séverac Cauquil, Maîtresse de conférences, UT3, CerCo, CNRS Juliette Boudier-Blet, Doctorante, UT2J, TRACES, CerCo, CNRS Laurent Noblet, dessinateur

Grand public, entrée libre, dans la limite des places disponibles (réservation conseillée sur quaidessavoirs.festik.net

6 mars 2019

LA SEMAINE DU CERVEAU 2019

La semaine du cerveau 2019 se déroulera du 11 au 17 mars 2019 . Cette édition est placée sous le haut patronage de Mme Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Comme chaque année, les chercheurs et doctorants du laboratoire CERCO (UMR 5549 CNRS/UT3) iront à la rencontre du grand public et des scolaires pour partager leurs connaissances. Ainsi on pourra dès le lundi 11 mars à 18h asssiter à la conférence d’ouverture sur "Cerveau et apprentissage de la musique " au Théatre des Mazades avec plusieurs chercheuses du CERCO, Chloé FARRER, Muriel MESCAM et Florence REMY , ou bien aller visionner à l’ABC à 20h30 un documentaire sur le cerveau des enfants le mardi 12 mars ...

4 décembre 2018

Un petit singe qui aide à mieux comprendre le vieillissement de l’homme

La durée de vie des humains s’allonge progressivement alors que l’espérance de vie en bonne santé a tendance à stagner. Le vieillissement s’accompagne notamment d’une multitude d’atteintes des fonctions cérébrales telles que l’attention, la mémoire et toutes les fonctions exécutives qui garantissent l’autonomie cognitive de la personne. Parmi les luttes contre les maladies dégénératives, celles contre la maladie d’Alzheimer devient un véritable enjeu de société notamment au travers d’une détection précoce de ses manifestations pré-symptomatiques. Dans cette optique, la mise au point de modèles animaux précliniques sur lesquels il sera possible de développer des stratégies thérapeutiques devient un objectif crucial de la recherche sur le vieillissement. L’équipe dirigée par P. Girard au CerCo a pu mettre en évidence qu’un petit singe d’Amérique du sud, le marmouset (ou ouistiti à toupets blancs), est un modèle de primate non-humain extrêmement pertinent pour étudier le vieillissement cérébral. En effet ce petit singe a l’avantage d’avoir une durée de vie courte, d’une dizaine d’années, constituant ainsi un modèle accéléré du vieillissement humain et fournissant une échelle de temps adaptée aux études de laboratoire. Si le marmouset est devenu un modèle de choix pour l’étude des fonctions perceptives ou motrices, à ce jour aucune équipe française n’avait abordé les capacités cognitives de ce primate et de ses altérations au cours de la vie et aucune dans le monde n’avait déterminé les périodes clés de son déclin cognitif. Les travaux d’Amirouche Sadoun et Pascal Girard ont consisté à tester les capacités de singes de différents âges dans plusieurs tâches dont la réalisation est atteinte chez l’homme en cas de vieillissement cognitif pathologique. Les singes, testés sans capture ni contrainte dans leur groupe social, étaient confrontés à des épreuves de mémorisation de forme et de mémoire de travail spatiale à court terme. Les chercheurs ont pu démontrer des déficits très marqués chez des singes âgés et surtout ils ont pu montrer, de façon similaire à ce que l’on observe chez l’homme, la présence d’individus qui, bien que n’étant pas encore considérés comme vieillissants, présentent des déficits anormaux, signes d’un vieillissement pathologique. Ces résultats, récemment publiées dans une revue phare du domaine, mettent en lumière le modèle marmouset dans l’étude du vieillissement cérébral et ouvrent des horizons d’investigations prometteurs dans lesquels tous les outils de la recherche préclinique peuvent être employés, de l’imagerie moléculaire pour la mise au point de marqueurs pronostiques jusqu’aux essais thérapeutiques. http://www4.cnrs-dir.fr/insb/recherche/parutions/articles2018/p-girard.html

20 novembre 2018

UN MODELE EXPLIQUE COMMENT LE DEVELOPPEMENT PRECOCE DE LA PERCEPTION DE LA PROFONDEUR DEPEND DE NOTRE ENVIRONNEMENT.

Notre perception sensorielle est-elle innée ou acquise ? Afin de mieux comprendre comment les mécanismes neuronaux qui sous tendent notre perception visuelle, et notamment la perception de profondeur, se mettent en place à partir de la naissance, une équipe de chercheur du laboratoire Cerco (Tushar Chauhan, Timothée Masquelier, Alexandre Montlibert et Benoit Cottereau) a utilisé des modèles informatiques basés sur des réseaux de neurones artificiels. Ces modèles sont capables d’apprendre sans aucune supervision les propriétés récurrentes au sein des scène visuelles à partir d’une loi computationnelle très simple proposée il y’a plus de cinquante ans ! Au sein du réseau de neurones, les synapses associées aux propriétés visuelles les plus fréquentes sont progressivement renforcées alors que celles associées aux propriétés plus rares ou inexistantes sont affaiblies.

Les résultats de cette étude, à paraître dans la revue ‘Journal of Neuroscience’ ont montré que lorsque le modèle est entrainé avec des images stéréoscopiques naturelles, les neurones du réseau artificiel deviennent automatiquement sélectifs à la disparité binoculaire, propriété sous-tendant la perception stéréoscopique. La structure de ces neurones est également très proche de celle des neurones enregistrés chez le vivant, contrairement à ce qui avait été observé à partir de modèles informatiques plus complexes mais sans fondement biologique. Cette démarche originale a également permis de montrer comment des biais connus et présents au sein de notre environnement peuvent influencer notre traitement mais aussi notre perception de la scène visuelle.

De façon générale, cette étude permet de mieux comprendre comment notre sélectivité sensorielle et en particulier visuelle évolue en fonction de l’expérience après la naissance. Elle pourrait permettre de mieux comprendre et potentiellement de prévenir certaines pathologies développementales comme l’amblyopie. http://www4.cnrs-dir.fr/insb/recherche/parutions/articles2018/b-cottereau.html

Cet article a fait l’objet d’une publication dans La lettre d’info des instituts du CNRS.


À noter

Semaine du Cerveau 2019

La semaine du Cerveau 2019 se déroulera du 11 au 17 mars 2019. Programme.

Conférences et séminaires

Conférence CerCo
Benoit Bardy / Reinoud Bootsma / Jenny Coull / Laurent Perrinet
Euromov, Montpellier / ISM, Marseille / LNC, Marseille / INT, Marseille
lundi 25 mars 2019 14h
, Hôpital Purpan
Conférence Pré-HDR

Conférence CerCo
Jennifer Coull
LNC - Aix-Marseille Université
lundi 25 mars 2019 14h
Salle 4, Hôpital Purpan
Predicting time in the human brain

Conférence CerCo
Benoit Bardy
EuroMov, Univ. Montpellier
lundi 25 mars 2019 14h
Salle 4, Hôpital Purpan
What your moves say about you:
Action-perception dynamics, human synchronization and mental health

Conférence CerCo
Laurent Perrinet
Institut de Neurosciences de la Timone
lundi 25 mars 2019 14h
Salle 4, Hôpital Purpan
From the retina to action:
Predictive processing in the visual system

Conférence CerCo
Reinoud Bootsma
Institut des Sciences du Mouvement UMR 7287
lundi 25 mars 2019 14h
Salle 4, Hôpital Purpan
Information d'ordre fractionnaire dans le contrôle du mouvement ?

Conférence CerCo
Robin Baurès
CerCo
mardi 26 mars 2019 9h30
, Hôpital Purpan
Soutenance d'HDR

système de réservation de ressources

InCOGnu

L’association InCOGnu organise régulièrement des soirées débats et ateliers autour des Sciences Cognitives. En savoir plus...